mardi 5 octobre 2010

Le coût des logiciels libres par rapport au logiciel propriétaire

D'après nos études le recours à des systèmes utilisant des logiciels libres a les conséquences suivantes sur les coûts de possession par rapport à une solution propriétaire :
Dimension Conséquence Commentaire
Installation Plus onéreuse Les multiples variantes existant des logiciels libres et la multiplicité des solutions peut rendre les choix d’installation plus complexe. Les outils d’installation sont souvent plus complexes que pour les logiciels propriétaires.
Insertion au sein du SI Moins onéreuse Sauf dans le cas où le SI en question est mono-source (ce qui pose des problèmes de relations fournisseurs et de sécurité), le respect des standards ouverts garanti par les logiciels libres assure un coût d’insertion au sein du SI moins important
Matériel Moins onéreuse Les logiciels libres semblent actuellement pouvoir se contenter de configurations matérielles plus limitées que leurs équivalents propriétaires – parfois au prix de fonctionnalités plus rustiques mais standardisées.
Licences Moins onéreuse Par construction, le coût de licence est à peu près nul.
Sécurisation Moins onéreuse Le mode de développement libre assure mieux de la sécurité des développements.
Formation Moins onéreuse
sauf coûts de
transition
Les logiciels libres sont bien implantés dans le domaine universitaire et de la recherche, ce qui en fait des systèmes de choix pour la formation initiale et continue. Cependant, les informaticiens formés à des systèmes propriétaires doivent souvent être entièrement reformés, ce qui renchérit d’autant le coût de transition.
Assistance Plus onéreuse L’offre d’assistance en matière de logiciels libres est en cours de constitution, ce qui la rend aujourd’hui plus onéreuse que sa contrepartie propriétaire, soit directement, soit indirectement (à travers la recherche de prestataires).
Evolution Moins onéreuse Le respect des standards facilite la séparation entre briques logicielles que l’on peut faire évoluer indépendamment. La coopération répartie favorise le développement de programmes largement autonomes et spécialisés qui peuvent ensuite évoluer indépendamment.
Archivage Moins onéreuse Le respect des standards ouverts et la proximité avec la recherche assure du respect des formats d’archivage.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire